Interprété par
Paroles : Cyrille Rousseau
Musique : Noël Gestalder
2ème voix : Delphine
Piano : Noël Gestalder

Se réfugier dans le monde des rêves,
Là où tous les sangs se mêlent,
C'est la plus belle des évasions
D'où personne ne te ramène.

Ferme les yeux, viens je t'emmène,
Je t'apprendrai à tout oublier
Oublier tes fautes, oublier tes peines
Pour ensuite tout recommencer.

Pour me réchauffer à l'un de tes poèmes,
Je donnerais mon corps, mes idées et mes peines,
Toutes celles auxquelles on croyait se sont envolées,
T'emportant avec elles pour ne plus te ramener.

Moi quand j'suis triste, j'prends ma guitare et j'blues un peu.
Je pense à toi, à nous, à nos rêves volés,
Tout ce qu'on aurait pu faire tous les deux.

Ma thérapie, c'est ma musique,
Viens, j'te prescris une dose, ou deux.
Tu peux pas toujours attendre le bonheur,
Provoque un peu ta chance, ton paradis n'en sera que meilleur.

Tous ces mots sont futiles,
Comme de l'encre sympathique, à mes yeux.
Tout ça pour te dire que tu me manques,
Que l'on était heureux tous les deux.